Autosphere vous aide

Appelez-nous maintenant

0805 805 802 Du lundi au samedi : 7h à 22h et le dimanche : 9h à 19h.

Soyez rappelé(e) ou envoyez-nous un mail

La LLD, solution pour entreprise et sans apport

Avoir une voiture récente sans s’affranchir des contraintes de l’achat, de la revente, de l’entretien et de la gestion… voici des avantages non négligeables pour un professionnel ! En ce sens, la Location Longue Durée (LLD) est particulièrement prisée par les professionnels. Artisans comme libéraux.

Tout est prévu à l’avance !

Ce qu’on aime lorsqu’on est un professionnel, c’est d’avoir de la visibilité ! La LLD répond très favorablement à cette problématique : Vous décidez le type de véhicule, sa motorisation, ses options mais aussi son kilométrage annuel prévisionnel, la durée de location ainsi que divers packs optionnels comme l’entretien ou les assurances. Le loueur demeure propriétaire du véhicule et veille à son bon entretien, vous vous acquittez de loyers fixes selon un échéancier établi à la signature du contrat. La durée moyenne d’une LLD est de 36 mois selon une fourchette pouvant aller de 24 à 60 mois. À échéance du contrat, vous restituez le véhicule. Attention à d’éventuelles pénalités et frais de remise en état, d’où l’importance de veiller au bon usage du véhicule.

Une prestation de service.

Considéré comme un crédit auto par la législation, avec toutes les protections que cela comporte, la LLD est concrètement une véritable prestation de services ! Ainsi, en tant que client, vous décidez de souscrire à un service d’assistance, de gestion du carburant, d’assurance, de remplacement des pneus, des pièces d’usure ou encore du prêt d’un véhicule de courtoisie lors d’immobilisation (pour une révision par exemple). Notez que si vous avez une société nécessitant plusieurs véhicules en LLD, vous passez dans le cadre d’une gestion de flotte assurée par la société de location. Vous maîtrisez les coûts grâce à des tableaux de bord définis à l’avance.

La LLD est fiscalement intéressante.

Puisque vous n’êtes pas propriétaire du véhicule, vous ne pouvez en déduire l’amortissement. Par contre, vous pouvez déduire les loyers payés au loueur. Cela vaut aussi bien pour les véhicules utilitaires que pour les véhicules de tourisme. Pour autant, la déduction est plafonnée à hauteur de 18 300€ par fraction du prix du véhicule pour l’ensemble des véhicules à l’exception des véhicules émettant davantage de 200 g/km de CO2, le plafond est ramené à 9 900€. Des plafonds confortables. Dans le cas où le loyer dépasserait cette somme, il faudra intégrer la somme dépassant au résultat fiscal. Les prestations complémentaires payées en marge du véhicule (des assurances à l’entretien en passant par les réparations) sont à 100% déductibles.

Enfin, notez que la TVA est récupérable sur les loyers pour la durée totale du contrat de LLD pour un véhicule utilitaire (les pick-up entrent dans cette catégorie). Ce n’est pas le cas pour un véhicule de tourisme.


également à découvrir

Assistance
Suivez-nous sur
Téléchargez notre application mobile
application mobile