Autosphere vous aide

Appelez-nous maintenant

0805 805 802 Du lundi au samedi : 7h à 22h et le dimanche : 9h à 19h.

Soyez rappelé(e) ou envoyez-nous un mail

S'assurer lors d'un crédit auto

Facultative le plus souvent, l’assurance auto est vivement recommandée dans le cadre d’un prêt auto.

Le but d’une assurance dans le cadre d’un prêt pour l’achat d’une automobile d’occasion est de vous apaiser. Vous et vos proches car vos dettes sont transmissibles ! Concrètement, une assurance garantit, selon les modalités, le paiement des mensualités à votre place si un malheur intervient. Qui peut s’estimer à l’abri d’une baisse de ses revenus, d’une perte d’emploi, d’un accident, d’une maladie ou d’un décès ?

Une assurance de prêt auto en fonction de mon âge ?

Souscrire à une assurance dans le cadre d’un emprunt pour vous offrir une voiture d’occasion nécessite réflexion sur les dangers auxquels vous êtes exposé, notamment en fonction de votre âge. La base d’une assurance est de prendre en charge vos mensualités en cas de perte totale ou irréversible d’autonomie (PTIA) et de décès. Selon les formules, il peut s’ajouter l’incapacité temporaire de travail (ITT) et la perte d’emploi qui n’est pas vraiment nécessaire pour une personne retraitée.

Attention, dans des nombreux contrats de prêt, la garantie décès ne peut être mise en oeuvre si l’assuré se suicide dans la première année, si l’assuré est âgé de 65, 70 ou 75 ans, si l’assuré décède lors de la pratique d’un sport aérien dangereux comme le parachutisme. Si vous avez moins de 55 ans, n’hésitez pas à prendre le maximum de précautions.

S’il n’y a pas d’assurance ?

S’il n’y a pas d’assurance, l’emprunteur peut rapidement se retrouver dans une situation de surendettement avec toutes les conséquences que cela implique. Ne paniquez pas et prenez les devants en essayant de négocier avec la banque ou l’établissement prêteur pour un nouvel échéancier.

En cas de décès, les avoirs du défunt serviront à payer les dettes contractées (des impôts aux factures de téléphone en passant par un ou des crédits en cours). Que se passe-t-il si le passif est supérieur aux actifs ? 3 solutions sont possibles avec un choix à faire dans les 4 mois suivant le décès :

  • L’héritier ou les héritiers acceptent la succession et prennent en charge les dettes après avoir pris connaissance de la totalité des éléments du dossier de succession.
  • L’héritier ou les héritiers acceptent la succession à concurrence de l’actif. Une solution possible lorsqu’un doute plane sur les dettes en cours. Il n’y a alors pas à rembourser des dettes qui seraient supérieures à la valeur de l’héritage.
  • Refuser la succession. Dans ce cas, les créanciers s’accorderont pour récupérer le produit de la vente des biens laissés par le défunt.

L’assurance du prêteur ?

Si l’assurance n’est pas obligatoire mais seulement vivement recommandée, il n’est pas obligatoire de souscrire à celle proposée par la banque ou l’organisme prêteur que vous rejoignez. Cela s’appelle la délégation d’assurance. Cela représente aussi un levier de négociation mais attention à bien lire toutes les modalités d’application !

Quel est le coût d’une assurance prêt auto ?

Selon les caractéristiques de l'emprunteur et des garanties souscrites, l’assurance d’un crédit auto peut varier de 6 à 15% du coût total du crédit, ce qui n’est pas neutre, mais sécurisant !


également à découvrir

Assistance
Suivez-nous sur
Téléchargez notre application mobile
application mobile